Actualités
04/01/15 Est-ce ainsi que l'Auvergne est grande ?
17/12/14 Femme Actuelle : Alexandre Vialatte, un abécédaire
06/12/14 Les Prix avant le Prix (un historique)
03/12/14 Prix Vialatte 2015, conseils de lecture
16/11/14 Eva Bester, Vialatte comme Remède à la mélancolie
16/11/14 L'Abécédaire salué
04/11/14 Vialatte et l'homme de Novembre par Gavin's Clemente Ruiz

Gérard Pussey : Parfum d’enfance.

En littérature, j’ai eu deux oncles. René Fallet, frère de ma mère, et Alexandre Vialatte, oncle par alliance (alliance de la nostalgie et de la fantaisie qui constitue le combustible flamboyant de ses chroniques, l’étrange parfum de son œuvre, et me le rend familier). Lire la suite

Le philosophe

J’ai eu autrefois, dans un collège à la Dickens, un incroyable professeur, philosophe de spécialité et ivrogne de vocation. Il ressemblait à Karl Marx ; il avait une grosse barbe, un petit nez rouge et des lunettes en or. Il faisait la classe en jaquette, en galoches et en chapeau melon. C’était lui qui sonnait la cloche. Lire la suite

Alain Rey : Vialatte amoureux du vocabulaire.

Alain Rey,  est un observateur iconoclaste de l’évolution de la langue française qu’il traduit dans les dictionnaires  qu’il dirige.  Il incarne une langue française moderne, n’hésitant pas à inclure dans ses dictionnaires du verlan ou des régionalismes.Lire la suite

Robert Sabatier : Rencontres avec Alexandre Vialatte.

Robert Sabatier (1923-2012) a écrit des romans, des essais, des recueils d’aphorismes et de poésies. Son enfance  lui a  inspiré sa série romanesque Les Allumettes suédoises (six volumes) porté à l’écran par Jacques Ertaud.
Il était entré au Jury Goncourt en 1971.Lire la suite

Redécouvrir Alexandre Vialatte

« J’habite Orléans. Ma grand-mère d’Auvergne qui est née à Thiers où on allait pendant les vacances, me lisait des chroniques d’Alexandre Vialatte. Elle m’a permis de découvrir cet auteur J’apprécie énormément son style très littéraire et complètement fou, assez déjanté, en fait. Je crois qu’il pourrait plaire aux jeunes et c’est bien de le faire connaître un peu mieux, avec votre site ». Bénédicte Charaire (Orléans/Loiret).

Et c’est ainsi qu’Allah est grand

« Je me suis toujours demandé l’origine de la fameuse expression d’Alexandre Vialatte, « Et c’est ainsi qu’Allah est grand » ? Si vous pouviez éclairer ma lanterne, je vous en serai très reconnaissant. Merci » Gérard Mortier – Moulins/Allier

Les évènements : revue de presse

Tous les comptes rendus des spectacles, conférences, lectures et expositions organisés autour d’Alexandre Vialatte.Lire la suite

Libération Next – 21 décembre 2001

Philippe Lançon.  Alexandre Vialatte Mon Kafka. Kafka est grand et Vialatte fut son prophète, pas toujours bien entendu. Dans les années 20, l’écrivain auvergnat vit en Allemagne. Il découvre «dans la neige» un auteur mort et inconnu. Son nom signifie en tchèque «choucas» et il va devenir «le pseudonyme de la solitude». Vialatte traduit Kafka. Il le commente aussi, avant tout le monde. Cette édition reprend les textes consacrés à son fétiche pour mieux en éclairer la lecture. Lire la suite

Le Magazine Littéraire – janvier 2001

Thierry Bayle. Le grand Alexandre. (…) D’une verve inépuisable, raconteur d’histoires et bonimenteur, Vialatte étourdit le lecteur par son intelligence, son humour, son irrévérence (…).

Le Spectacle du Monde – décembre 2000

Jacques Mourreau. Vialatte sur les cimes_ (…) Vialatte a du génie. Prosateur hors pair, il excelle dans la création d’un imaginaire qui procède d’une alchimie mêlant le rêve et la réalité (…)

Libération – décembre 2000

Jean-Pierre Thibaudat. Bouquet de Vialatte.  (…) Dix-huit ans durant, chaque semaine, Vialatte ramasse son temps à la petite cuillère et en fait des berlingots. Il a ses marottes comme l’écrevisse, le poireau, la grammaire française où ; l’Auvergne ; des personnages qu’il aime récurer comme Minou Drouet ou Brigitte Bardot ; des écrivains qu’il chérit comme Armand Gatti, Jean Dutourd et d’abord Henri Pourrat ; des amis de toujours comme le peintre Jean Dubuffet et le dessinateur Chaval dont il ne rate aucune exposition. Lire la suite

Le Figaro Littéraire – 23 novembre 2000

François Taillandier. Vialatte le Saint-Simon du minuscule. (…) On a trop réduit Vialatte à deux ou trois formules. On a salué avec attendrissement l’Auvergnat cocasse et poétique, le vieil enfant frivole et sage, le modeste Vialatte. Il faut arrêter.Vialatte n’est pas plus Auvergnat que Proust n’est Beauceron. Vialatte n’a pas besoin de nos gentillesses posthumes. Vialatte est un écrivain français du XXe siècle, auteur de deux ou trois romans majeurs, et de cette œuvre immense, quoique jamais imposante que sont ses Chroniques (…).

Voici – 2000

Frédéric Beigbeder. Et c’est ainsi que Vialatte est grand. (…) Alexandre Vialatte est un des trois grands stylistes du XXe siècle (les deux autres sont Larbaud et Morand). Empereur de la digression, roi de l’aphorisme mélancolique et du paragraphe étincelant, il est surtout l’inventeur du parasitisme littéraire, qui consiste,  comme on sait, à se considérer comme un passager clandestin dans les journaux, chargé de fourguer de la métaphysique en contrebande dans des endroits à priori non prévus pour elle (…) Lire la suite

Le Figaro Magazine – 28 octobre 2000

Bertrand De Saint Vincent. Les petites choses de la vie. (…) Vialatte écrivait tout, comme personne. Ça le distingue de la plupart des individus qui parlent de rien, comme tout le monde. Il chantait les choses de la vie comme si elles sortaient d’un coffre à  jouets. L’enfance était son domaine ; il ne l’a jamais quittée (…)




CITATION
Alexandre Vialatte
TEXTE DU MOIS
MOTS-CLES
GALERIE PHOTO
 
Alexandre Vialatte lisant Signatures alexandre-vialatte_8898461_0 Dessin de Chaval Bestiaire de Philippe Kaeppelin Alexandre Vialatte Lettres à Maricou Portraits d'Alexandre Vialatte Les Fruits du Congo Michèle Lesbre Couverture de la Revue Rhénane Dessin-collage de Philippe Kaeppelin
GALERIE VIDEO
TELECHARGEMENT
Télécharger l'affiche
de l'Année Vialatte 2011
 Page d'accueil Haut de page