Actualités
28/07/11 6 août : Histoire des choses humaines, chroniques de Vialatte, par Jean-François Béal
28/07/11 7 août : hommage à Alexandre Vialatte à Champs-sur-Tarentaine
08/07/11 Hommage à Philippe Kaeppelin (1918-2011)
08/07/11 Vialatte et Kaeppelin
21/06/11 Bertrand de Saint Vincent : Alexandre le Grand
21/06/11 Biographie, qui est Alexandre-Vialatte ? par Pierre Jourde
15/06/11 Le Prix du Livre Inter 2011 attribué à Olivia Rosenthal.

Ferny Besson : Nostalgie, rigueur et carnaval

Un écrivain n’est pas nécessairement celui qui a écrit beaucoup de livres. Cest celui qui a inventé un monde, le sien, en même temps que sa manière de l’exprimer.
Les deux sont indissociables. De leur combinaison naît un style.
Il y a un univers et un ton , il y a un style Vialatte. En quelque endroit qu’on le rencontre — reportage, essai, roman, chronique — on le reconnaît instantanément. C’est une harmonie étrange qui ressemble à un fouillis ordonné, un mélange poétique et saugrenu de sérieux et de désinvolture. Composée de paradoxes, la construction simpose par son équilibre parfait.Lire la suite

Jean-Blanzat : Un cas limite du roman-procès

Le fidèle Berger._Comme il y a des romans de « formation » du type Éducation sentimentale ou « Années d’Apprentissage » qui content l’histoire d’un carac­tère qui se compose, il y a des romans qui entreprennent, au contraire, de dire comment, sous la pression de forces extérieures, l’âme d’un homme peut éclater et se défaire. C’est la même enquête sur le coeur humain et la même méthode d’analyse ; il s’agit toujours de séparer le vrai du faux, l’important et le secondaire, mais les points de départ sont à l’opposé. Lire la suite

Geneviève Dormann : Lettre d’Amour

(…) Alexandre, tantôt avait douze ans et tantôt quinze et demi. Rien ne l’étonnait et tout l’étonnait. D’avoir fait connaître Kafka aux Français, d’avoir écrit des livres et des chroniques admirables, il était moins fier que de savoir faire le grand saut de l’ange, à la piscine (…). (In Entretiens d’Alexandre Vialatte – Éditions Subervie – 1976)

Kleber Haedens : Un roman sur l’adolescence éblouie

 Les Fruits du Congo_(…) Le thème des Fruits du Congo est terrible par sa banalité, par la façon dont il a été rebattu, piétiné et délavé par tous les romanciers français ou anglais, qui ne l’ont pas quitté d’un pouce depuis trente ans. C’est, en effet, le thème de l’adolescence. Lire la suite




CITATION
Alexandre Vialatte
TEXTE DU MOIS
MOTS-CLES
GALERIE PHOTO
 
Tête d'Alexandre Vialatte Alexandre Vialatte IMA0011-240x300 Alexandre Vialatte et son fils Pierre Alexandre Vialatte Affiche Alexandre Vialatte Signatures Alexandre Vialatte en 1929 alexandre-vialatte_8898462 Lettres à Maricou Les Fruits du Congo Pierre Vialatte
GALERIE VIDEO
TELECHARGEMENT
Télécharger l'affiche
de l'Année Vialatte 2011
 Page d'accueil Haut de page