Actualités
30/04/15 Prix Alexandre-Vialatte : revue de presse
29/04/15 Le Temps : Jacques A. Bertrand détaille avec malice l’étrangeté de toutes « choses »
29/04/15 Mag'Centre : « Les choses » en disent plus qu’il n’y paraît
29/04/15 le-PAYS.fr : Le Prix Vialatte 2015 attribué à Jacques A. Bertrand
28/04/15 Le Parisien : De bien jolies choses
24/04/15 France 5 : La Grande Librairie reçoit Jacques A. Betrand, lauréat du Prix Vialatte
19/04/15 Bernard Thomasson : Les choses auraient une histoire
Vous êtes ici : Page d'accueil  > 

Prix Alexandre-Vialatte : revue de presse

Groupe Centrefrance :  Jacques A. Bertrand est le lauréat du Prix Alexandre-Vialatte 2015 pour Brève histoire des choses (Julliard) et l’ensemble de son œuvre. Un événement salué par la presse :

Livres Hebdo,  2 avril 2015, L’auteur de Brève histoire des choses est aussi couronné pour l’ensemble de son œuvre, publiée chez Julliard.

ActuaLitté, 3 avril 2015, : Bien des choses, mais un peu brèves.

France 3 régions, 4 avril, 2015.

Le Parisien, 5 avril 2015 : De bien jolies choses, article de Pierre Vavasseur

Libération, 9 avril 2015 : Le Prix Vialatte à JA Betrand

Le Temps : Jacques A Bertrand détaille avec malice l’étrangeté « des choses », par Eléonor Sulser

le-PAYS.fr, 2 avril 2015 : Le Prix Vialatte attribué à Jacques A Bertrand

Mag’Centre, 28 avril 2015 : Les chose en disent plus qu’il n’y parait, par Françoise Cariès

Télérama, Brève histoire des choses, par Nathalie Crom.

Bernard Thomasson : Les choses auraient une histoire

Bernard Thomasson (France Info) recommande la lecture de Brève histoire des choses de Jacques A. Bertrand (Julliard), Prix Vialatte 2015.

Jacques A. Bertrand, Prix Alexandre-Vialatte 2015

Jacques A. Bertrand est le lauréat du Prix Alexandre-Vialatte 2015 pour Brève histoire des choses (Julliard) et l’ensemble de son œuvre.

Le jury, par la voix de son président Paul Fournel,  a « apprécié le talent de l’auteur à scruter le quotidien le plus anecdotique pour en extraire de la littérature ». Il a estimé que « Le regard décalé qu’il porte sur les choses et les petits pas de côté qu’il fait pour les décrire sont parfaitement vialattiens ».
Enfin, le jury a également tenu « à saluer l’ensemble d’une œuvre marquée de mélancolie, de gravité et d’humour dans laquelle les situations les plus graves sont transcendées par un discret sourire et une irréprochable écriture ».

La dernière sélection comprenait également Bravo de Régis Jauffret (Le Seuil) et L’Homme descend de la voiture de Pierre Patrolin (POL).

Rappel.

Le Prix Alexandre-Vialatte a été créé par Jean-Pierre Caillard (1946-2012), PDG du Groupe La Montagne/Centre-France, dans le cadre de 2011-Année Vialatte. Il est décerné, chaque année au printemps, et distingue « l’auteur d’un ouvrage de langue française, de parution récente, remarquable pour ses qualités stylistiques, son humour, son audace formelle, en écho à l’esprit de Vialatte ».
Jury du Prix Vialatte 2015
Le jury se compose de sept jurés, deux sont permanents et cinq temporaires, renouvelés tous les deux ans.
Jurés permanents.
Pierre Vialatte et Jean Brousse, représentant du Groupe Centre-France.
Jurés temporaires.
Nathalie Crom, journaliste (responsable des pages littéraires de Télérama) ;  Josyane Savigneau, journaliste ;  Paul Fournel, écrivain (Président) ;  Baptiste Liger, critique littéraire (Lire, L’Express, Technik’artTêtu) ;  Augustin Trapenard,  journaliste (Le Grand journal sur Canal+ et France Inter).
Dotation.
Le Prix Alexandre-Vialatte est doté par le Groupe Centre-France de 6.105 euros, soit la somme de la hauteur du puy de Dôme et de la longueur du fleuve Congo.
Palmarès.
2011Olivia Rosenthal pour Que font les rennes après Noël ? (Verticales).
2012Jean-Paul Dubois pour Le cas Sneijder (L’Olivier).
2013Emmanuelle Bayamack-Tam pour Si tout n’a pas péri avec mon innocence (POL).
2014Eric Chevillard pour Le désordre Azerty (Minuit), Péloponnèse (Fata Morgana) et L’Autofictif en vie sous les décombres (L’Arbre vengeur).

.

Prix Vialatte 2015, troisième et dernière sélection

Le jury du Prix Vialatte 2015 s’est réuni le 17 mars, pour établir sa dernière sélection, que voici :

  • Jacques A. Bertrand , Brève histoire des choses (Julliard).
  • Régis Jauffret, Bravo (Le Seuil).
  • Pierre Patrolin, L’Homme descend de la voiture (POL).

Le Prix sera proclamé et remis le 2 avril, à 13 heures.

Composition du  jury Vialatte 2015
Nouveaux jurés temporaires.
Nathalie Crom, journaliste (responsable des pages littéraires de Télérama), Josyane Savigneau, journaliste, Paul Fournel,écrivain (Président), Baptiste Liger, critique littéraire (LireL’ExpressTechnik’art, Têtu), Augustin Trapenard, journaliste (Le Grand journalsur Canal+ et France Inter).
Jurés permanents.
Pierre Vialatte et Jean Brousse, représentant du Groupe Centre-France.

Rappel. Le Prix Alexandre-Vialatte a été créé par Jean-Pierre Caillard (1946-2012), PDG du Groupe Centre-France, dans le cadre de 2011-Anné Vialatte. Il est décerné, chaque année au printemps. Il distingue l’auteur d’un ouvrage de langue française, de parution récente, remarquable pour ses qualités stylistiques, son humour, son audace formelle, en écho à l’esprit de Vialatte.

Dotation. Le Prix Alexandre-Vialatte est doté par le Groupe Centre-France de 6.105 euros, soit la somme de la hauteur du Puy-de-Dôme et de la longueur du Fleuve Congo.

Palmarès.
2011 - Olivia Rosenthal pour Que font les rennes après Noël ? (Verticales).
2012 - Jean-Paul Dubois pour Le cas Sneijder (L’Olivier).
2013 - Emmanuelle Bayamack-Tam pour Si tout n’a pas péri avec mon innocence (POL).
2014 - Eric Chevillard pour Le désordre Azerty (Minuit), Péloponnèse (Fata Morgana) et L’Autofictif en vie sous les décombres (L’Arbre vengeur).

On n’est pas couché avec Emmanuelle Bayamack-Tam

Révélée par le Prix Vialatte 2013 (1), Emmanuelle Bayamack-Tam,  était l’invitée de Laurent Ruquier dans son émission On n’est pas couché, pour son nouveau roman Je viens (POL).
Emission disponible en replay sur le site de France 2.

(1) Emmanuelle Bayameck-Tam a reçu le Prix Vialatte pour son huitième  Si tout n’a pas péri avec mon innocence (Folio), couronné, peu après, du Prix Ouest-France.

Les Prix avant le Prix (un historique)

Avant la création du Prix Alexandre-Vialatte tel qu’il est, créé en 2011 par le Groupe La Montagne/Centrefrance et doté par lui, il y en eut deux versions (source Association des Amis d’Alexandre-Vialatte) :

Prix Alexandre-Vialatte, créé en 1987 (1) et remis à Nice, dont l’unique lauréat fut :
- Ariel DENIS pour  Un Anniversaire (Gallimard).

Prix Alexandre-Vialatte recréé en 1991 à l’occasion du 20ème anniversaire de la mort d’Alexandre Vialatte.

D’abord remis dans les salons de la mairie du XIIIe arrondissement de Paris. Les lauréats en furent :
- 1991  Réjean DUCHARME pour  Dévadé (Gallimard).
- 1992  Vassilis ALEXAKIS pour  Avant (Le Seuil).
- 1993  Francis DANNEMARK pour La longue promenade avec un cheval mort (Robert Laffont).
- 1994  Pierre CHARRAS pour Monsieur Henri (Mercure de France).
- 1995  Gérard PUSSEY pour Menteur (Castor Astral)
- 1996  Jean-Claude PIROTTE pour Un voyage en automne (La Table Ronde).
- 1997  Philippe JAENADA pour Le chameau sauvage (Julliard).

Puis à la Maison de l’Auvergne, une seule fois :
- 1998  Jean-Marie GOURIO pour Chut ! (Julliard).

Le Prix Grand Chosier (ex Prix Vialatte) créé en 2000 est remis chaque année à Saint Émilion (2). Les lauréats en furent :
- 2000 Henri CUECO pour  Dialogue avec mon jardinier (Le Seuil).
- 2001 Christian GANACHAUD pour  Les clowns de feu (Editions du Rocher).
- 2002  Jacques-A. BERTRAND pour Derniers camps de base avant les sommets (Julliard).
- 2003   Pierre AUTIN-GRENIER pour L’éternité est inutile (Gallimard).
- 2004   Julien BOUISSOUX pour  Juste avant la frontière (Editions de L’Olivier).
- 2005   Franz BARTELT.   Le bar des habitudes (Gallimard).
- 2006   Denis GROZDANOVITCH.   Brefs aperçus sur l’éternel féminin (Robert Laffont).
- 2007  Grégoire POLET  Leurs vies éclatantes (Gallimard).


(1) Le sponsor était le festival Performance d’acteurs de Cannes, l’année de la création du spectacle de Denis Wetterwald. Louis Nucera, Pierre Lepape, Jean-Louis Ézine, Ferny Besson (entre autres) figuraient dans le jury.

(2) Le prix a été repris par François des Ligneris, domaine Château-Soutard à Saint Émilion, doté de 4.000 €

Le Jury

Le jury du Prix Alexandre-Vialatte comprend 7 membres : 2 permanents et 5 temporaires renouvelables tous les 2 ans.

Le Jury 2015

  • Jurés permanents :

    Pierre Vialatte.
    Jean Brousse : représentant du Groupe Centre-France.

  • Jurés temporaires :

  • Nathalie Crom : journaliste, responsable des pages littéraires de Télérama
    Josyane Savigneau : journaliste.
    Baptiste Liger : critique littéraire,  (LireL’Express, Technik’art, Têtu)
    Augustin Trappenard : journaliste, (Canal+, France Culture).
    Paul Fournel : écrivain, président de l’OuLipo.
  • Secrétaire :
    Daniel Martin.


Le Jury 2013 et 2014

Lire la suite

Palmarès

  • 2011 :  Olivia Rosenthal, pour Que font les rennes après Noël ? (Verticales/Folio).
  • 2012 : Jean-Paul Dubois, pour  Le cas Sneijder (L’Olivier/Points).
  • 2013 : Emmanuelle Bayamack-Tam pour Si tout n’a pas péri avec mon innocence (POL).
  • 2014 : Eric Chevillard pour Le désordre Azerty (Minuit, Péloponnèse (Fata Morgana) et L’Autofictif en vie sous les décombre (L’Arbre Vengeur)

Augustin Trapenard : la rentrée d’un juré Vialatte

Augustin Trapenard, nouveau juré du Prix Vialatte, est désormais sur France Inter où il anime Boomerang, tous les jours du lundi au vendredi, à partir de 09h05.
Sans céder sa place au Grand Journal de Canal+.
Mais en faisant ses adieux à France Culture où il présentait Le Carnet d’or, chaque samedi, et Le Carnet du libraire, tous les jours de la semaine en début d’après-midi, cédant la place à Christophe Ono-Dit-Bio..

Josyane Savigneau

Journaliste.

Paul Fournel

Paul Fournel, né en 1947 à Saint-Etienne, est écrivain. Il a longtemps été éditeur (chez Ramsay et Seghers entre autres). Il a été Président de la Société des gens de Lettres. Il a dirigé l’Alliance française de San Francisco. Il a été attaché culturel au Caire et à Londres. Il est maintenant écrivain à plein temps et cycliste le reste du jour. Pendant son troisième plein temps, il préside l’Oulipo.

Parmi ses ouvrages : des romans : Jason Murphy, La Liseuse, Un homme regarde une femme, Foraine, Chamboula, des nouvelles : Les petites filles respirent le même air que nous, Les grosses rêveuses, Les athlètes dans leurs têtes, Les manières douces de Profane Lulu, du théâtre : Foyer Jardin, des essais : Guignol, Poils de Cairote, Besoin de vélo, Anquetil tout seul, de la poésie : Toi qui connais du monde, Terines d’amérique.)

Augustin Trapenard

Augustin Trapenard est journaliste :  Le Grand Journal de Canal+ et, dès la rentrée, France Inter. Précédemment, il animait également deux émissions sur France Culture : Le carnet d’or, chaque samedi, et Le Carnet du libraire, tous les jours du lundi au vendredi, en début d’après-midi.

Prix Vialatte : le jury 2015

Le jury du Prix Vialatte ayant pour principe d’être régulièrement renouvelé : 5 des 7 jurés sont nommés pour 2 ans au maximum.

Le nouveau jury, chargé de désigner le lauréat 2015, se compose de :

Nouveaux jurés temporaires.

Nathalie Crom, journaliste (responsable des pages littéraires de Télérama), Josyane Savigneau, journaliste, Paul Fournel, écrivain, Baptiste Liger, critique littéraire (Lire, L’Express, Technik’art, Têtu), Augustin Trapenard, journaliste (Le Grand journal sur Canal+ et France Inter).

Jurés permanents.

Pierre Vialatte et Jean Brousse, représentant du Groupe Centre-France.

Rappel.

Le Prix Alexandre-Vialatte a été créé par Jean-Pierre Caillard (1946-2012), PDG du Groupe Centre-France, dans le cadre de 2011-Anné Vialatte. Il est décerné, chaque année au printemps. Il distingue un roman de langue française pour ses qualités d’écriture, sa liberté de ton, son indépendance d’esprit, voire son « caractère européen », tel que pouvait l’entendre Zweig.

Dotation. Le Prix Alexandre-Vialatte est doté par le Groupe Centre-France de 6.105 euros, soit la somme de la hauteur du Puy-de-Dôme et de la longueur du Fleuve Congo.

Palmarès.

2011, Olivia Rosenthal pour Que font les rennes après Noël ? (Verticales).
2012, Jean-Paul Dubois pour Le cas Sneijder (L’Olivier).
2013, Emmanuelle Bayamack-Tam pour Si tout n’a pas péri avec mon innocence (POL).
2014, Eric Chevillard pour Le désordre Azerty (Minuit), Péloponnèse (Fata Morgana) et L’Autofictif en vie sous les décombres (L’Arbre vengeur).

Eric Chevillard blogueur et blagueur

A la date du 4 avril, on pouvait lire sur le blog d’Eric Chevillard, lauréat du Prix Vialatte 2014 :

La dotation du prix Alexandre Vialatte est de 6.105 euros, soit la hauteur du Puy de Dôme et la longueur du fleuve Congo cumulées. Il se trouve que je suis cette année le lauréat de ce prix.

Je me suis évidemment empressé de faire remarquer à mes généreux mécènes lors de la cérémonie de remise que la légende d’un Vialatte Auvergnat était aujourd’hui sérieusement sujette à caution. Que des sources nouvelles situent plutôt sa naissance dans l’Himalaya, au pied du mont Everest (8.848 euros d’altitude). Quant aux Fruits du Congo, tous les exégètes savent aujourd’hui qu’il s’agissait d’un simple titre de travail et que le roman devait finalement s’intituler Les Fruits de l’Amazone (6.800 euros de long).

Regrettables approximations, donc, mais j’ai eu le grand plaisir d’échanger quelques mots avec Pierre Vialatte, fils d’Alexandre, et j’ai pu aussi exprimer ma sincère gratitude envers tous les membres du jury, c’est l’essentiel.



LivresHebdo – 3 avril 2014

Marion Quinti : Le Prix Vialatte 2014  à Eric Chevillard

Libération : Eric Chevillard du côté de Vialatte

Libération : Eric Chevillard du côté de Vialatte

Prix à un « inclassable » (Groupe Centrefrance)

Groupe Centrefrance : Prix à un « inclassable », par Daniel Martin

Éric Chevillard, un lauréat très vialattien (photos)

Groupe Centrefrance : Eric Chevillard, un lauréat très vialattien


Le prix Vialatte 2014 à Eric Chevillard (Livres Hebdo)

LivresHebdo.fr : Le Prix Vialatte 2014 à Eric Chevillard, par Marion Quinti

Myboox.fr : Eric Chevillard reçoit le Prix Vialatte 2014

Eric Chevillard reçoit le Prix Vialatte

Les Lauréats

Eric Chevillard, Prix Alexandre-Vialatte 2014

Eric Chevillard, est le lauréat du Prix Vialatte 2014 pour l’ensemble de son oeuvre et plus particulièrement ses trois livres récents : Le désordre Azerty (Minuit), Péloponnèse (Fata Morgana), L’Autofictif en vie sous les décombres (L’Arbre vengeur).

Le jury a salué en lui un écrivain « remarquable pour ses qualités stylistiques, son humour et son audace formelle ». Et, de plus, proche de Vialatte par bien des points. Comme lui polyvalent, romancier, chroniqueur, journaliste (il tient un rubrique au Monde des livres depuis août 2011) et blogueur, une activité à laquelle, certains des jurés n’en démordent pas, Vialatte se serait livré intensément. Lire la suite

Emmanuelle Bayamack-Tam, Prix Vialatte 2013 : interview et revue de presse

Emmanuelle Bayamack-Tam, est la lauréate 2013 du Prix Alexandre Vialatte pour Si tout n’a pas disparu avec mon innocence aux Editions POL.

Son interview vidéo : Emmanuelle_Bayamack-Tam_-_interview_vialatte

Une revue de presse :

François Taillandier : Dieu ?

François Taillandier se nourrit des écrivains de jadis, Dumas, Aragon, Vialatte, pour disséquer la société contemporaine –  Des hommes qui s’éloignent, Anielka et toute la série de La grande intrigue – comme les temps plus anciens : vient de paraître L’écriture du monde (Stock), premier volume d’une trilogie médiévale. Essayiste, il a donné : Aragon - Quel est celui qu’on prend pour moi ?, Borges, une restitution du mondeUne autre langue, etc.
Chroniqueur, il travaille ou a travaillé pour Le FigaroL’HumanitéLa Montagne/Centrefrance, etc.
François Taillandier, fervent Vialattien, préside le jury du Prix Vialatte 2013. Lire la suite

Le cas Sneijder, reparaît en Points

Le cas Sneijder de Jean-Paul Dubois, Prix Vialatte 2012, reparaît en Points.
Que font les rennes après Noel ? d’Olivia Rosenthal, Prix Vialatte 2011, a été réédité en Folio.

Jean-Paul Dubois, Prix Alexandre-Vialatte 2012

Jean-Paul Dubois a reçu, le 5 avril 2012, le Prix Alexandre-Vialatte, pour son roman Le cas Sneijder (L’Olivier).

Le présélection comprenait également : Lire la suite

Le Prix du Livre Inter 2011 attribué à Olivia Rosenthal.

Le Parisien.fr : Prix du Livre Inter 2011 à Olivier Rosenthal

La Montagne : Une romancière distinguée

News de Stars : Que font les rennes après Noël, lauréat du Prix du Livre Inter

Le Nouvel Observateur : Olivia Rosenthal décroche le Prix du Livre Inter.

La Montagne – 7 juin 2011

La Montagne : Une romancière distinguée

NewsAuvergne.com – 14 avril 2011

NewsAuvergne.com : Le 1er Prix Alexandre-Vialatte attribué à Olivia Rosenthal

Nouvel Obs.com – 12 avril 2011

nouvel Obs.com : Prix Vialatte à Olivia Rosenthal

L’Express : Le Prix Alexandre-Vialatte décerné à Olivia Rosenthal

L’Express.fr : Le Prix Alexandre-Vialatte décerné à Olivia Rosenthal

Livres Hebdo.fr : Olivia Rosenthal remporte le Prix Alexandre-Vialatte

Livres Hebdo.fr : Olivia Rosenthal remporte le 1er Prix Alexandre-Vialatte

La Montagne – 9 avril 2011

Article de Daniel Martin : Prix Alexandre-Vialatte 2011

Le Figaro – 9 avril 2011

Article de Bertrand de Saint-Vincent : Le sommet de la montagne

Le Journal du Centre – 8 avril 2011

Article de Daniel Martin : Olivia Rosenthal, Prix Vialatte

Livres Hebdo.fr – 8 avril 2011

Livres Hebdo.fr : Olivia Rosenthal remporte le 1er Prix Alexandre-Vialatte

L’Express.fr – 7 avril 2011

L’Express.fr : Le Prix Alexandre-Vialatte décerné à Olivia Rosenthal

Olivia Rosenthal, Prix Alexandre-Vialatte 2011

Olivia Rosenthal, très réputée auprès des amateurs de littérature, a reçu, le 7 avril 2011, le premier Prix Alexandre-Vialatte. Cette distinction devrait lui permettre d’élargir le cercle de ses lecteurs et d’accroître sa notoriété. Lire la suite

Olivia Rosenthal, première lauréate du Prix Alexandre-Vialatte (vidéo)

Les sept jurés du Prix Alexandre-Vialatte ont distingué Que font les rennes après Noël ? (Editions Verticales) d’Olivia Rosenthal. Elle répond à tous leurs critères : ils voulaient un écrivain littéraire, (c’est le cas), non dénué d’humour (elle n’en manque pas), ni d’un certain esprit d’indépendance. Un auteur, qui plus est, assez « notoirement méconnu », pour faire honneur à Vialatte : en une douzaine d’années, elle a publié une bonne dizaine de livres, écrit pour le théâtre, travaillé pour le cinéma et quelques lieux de mémoire. Si elle s’est attiré les faveurs, voire la ferveur, d’un cercle d’amateurs, de libraires, aucun des grands jurys littéraires, le Wepler mis à part, ne l’avait sacrée. C’est chose faite !

Olivia Rosenthal. _ Parisienne, elle écrit des romans qu’elle publie chez Verticales (*). Écrit aussi pour le théâtre – Les félins m’aiment bien ou Les lois de l’hospitalité que vient de créer Marie Vialle aux Subsistances à Lyon. Polyvalente, elle s’intéresse au cinéma et réalise des installations sonores : des pièces pour rendre la mémoire de certains lieux : le Centquatre ou la prison de la Santé, à Paris…

(*) Parmi tous ses titres, une sélection ? :  Mes petites communautés (1999), L’Homme de mes rêves ou les mille travaux de Barnabé le sage devenu Barnabé le bègue suite à une terrible mésaventure qui le priva quelques heures durant de la parole (2002), Les Fantaisies spéculatives de J. H. le sémite (2005), On n’est pas là pour disparaître (2009).

Le jury. _ Composé de sept jurés. Deux permanents, Pierre Vialatte et Jean-Pierre Caillard (PdG du Groupe Centre-France). Cinq sont temporaires : Nathalie Crom (Télérama), Arnaud Laporte (France Culture), Baptiste Liger (Lire/L’Express/Technikart/Têtu), Danièle Sallenave et Denis Tillinac (Président).

Dotation. _ Le Prix Alexandre-Vialatte est doté par le Groupe Centre-France de 6.105 euros, soit la somme de la hauteur du Puy-de-Dôme (1.465 mètres) et de la longueur du Fleuve Congo (4.640 kilomètres).

TV5 Monde – 23 mars 2011

Dépêche AFP : Création du Prix littéraire Alexandre-Vialatte, décerné le 7 avril.

François Taillandier : Vialatte est un libre-pensant.

Romancier, journaliste, essayiste François Taillandier est un inlassable observateur du monde contemporain. Il a écrit une vingtaine de romans (Les nuits Racine, Des hommes qui s’éloignentAnielka et, plus récemment, toute la série de La grande intrigue), ainsi qu’une dizaine d’essais (Aragon - Quel est celui qu’on prend pour moi ?, Borges, une restitution du mondeUne autre langue), etc.
Chroniqueur, il travaille ou a travaillé pour Le FigaroL’HumanitéLa Montagne/Centrefrance, etc.
François Taillandier, fervent Vialattien, préside le jury du Prix Vialatte 2013. Lire la suite

Denis Tillinac : Vialatte, le tragique estompé.

Denis Tillinac, Président du jury du Prix Alexandre-Vialatte. Lire la suite

Denis Tillinac : Le renouveau du Prix Vialatte.

Denis Tillinac, Président du jury du Prix Alexandre Vialatte. Lire la suite

Olivia Rosenthal, Prix Alexandre-Vialatte 2011

Le Prix Alexandre-Vialatte a été décerné à Olivia Rosenthal , le 7 avril 2011, pour son roman Que font les rennes après noël (éditions Verticales). Lire la suite

L’Express – 4 février 2011

Adeline Journet.  2011, c’est l’année Vialatte. Alexandre Vialatte, le chroniqueur de génie, est mort il ya 40 ans. Cette année, le Groupe Centre-France La Montagne a décidé de rendre un hommage spécial à spécial à cet écrivain notoirement méconnu. Lire la suite

Valeurs Actuelles – 23 décembre 2010

Denis Tillinac. (…) Pierre Vialatte, le fils d’Alexandre, Jean-Pierre Caillard, le patron du Groupe de presse Centre-France, et quelques aficionados ont décidé de relancer un prix littéraire à la mémoire de cet écrivain malicieux, qui par pudeur jouait à la marelle avec les mots pour dissimuler une culture de lettré européen à la Stefan Zweig. On m’a confié la présidence du jury. Lire la suite




CITATION
Alexandre Vialatte
TEXTE DU MOIS
MOTS-CLES
GALERIE VIDEO
TELECHARGEMENT
Télécharger l'affiche
de l'Année Vialatte 2011
 Page d'accueil Haut de page